En France le débit internet moyen est de 5,6 Mbit/s

Lien
Au passage sur les offres haut débit proposées par les FAI en France, l’utilisateur est submergé de promesses de débit formidables. Les principaux forfaits ADSL ou de câble propose des débits jusqu’à 10 méga, 25 méga ou 100 méga même. Ce sont les offres les plus demandé d’ailleurs.



Cela veut dire que l’internaute français navigue sur internet à cette grande vitesse ? Malheureusement la réponse est non, car il ne s’agit que des débits théoriques maximums. La réalité, les débits obtenus par les internautes sont très variable et loin d’atteindre le débite théorique affiché sur leurs offre, il dépend de multiples facteurs. Le constat est généralement le même : la différence entre les offres qui ne veut qu’atteindre les nouveaux clients et le client utilisateur actuel est grosse.

C’est la principale conclusion de l’enquête du magazine 60 millions de consommateurs, qui se base sur des statistiques intéressants après avoir effectué par 1,7 million de mesure dans la période entre janvier 2011 et mai 2012 avec son service mise en ligne test de débit des lignes. Le résultat semble ne pas être brillant.

Une moyenne de 5,6 Mbit/s en France

Youtube
« Les chiffres exclusifs que publie 60 Millions de consommateurs l’attestent. En moyenne, l’internaute surfe à un peu plus de 5,6 mégabits par seconde (Mbit/s), bien loin des annonces publicitaires« . Car on ne prend pas en considération le débit théorique affiché sur les offres et les pubs, mais bien du débit dont profite l’utilisateur final sur son pc.

C’est une réalité qu’environ un quart des lignes testées (24,6%) ont qu’un haut débit de juste 2 méga, le tiers (31,8%) se situe entre 2 et 5 Mbit/s, autre (30 %) entre 5 et 10 Mbit/s. Seule une minorité (13,6 %) dépasse la barre des 10 Mbit/s, ajoutant 2,1 % celle des 20 Mbit/s. On peut dire après une bonne lecture de ces chiffres qu’un internaute sur Sept qui surf avec du vrai haut débit.
Ces faibles résultats soulèvent un problème de fond : les offres qui proposent du haut débit sont des offres Triple Play, veux dire qu’elles sont composées de l’ADSL, de la téléphonie fixe et de la TV. Quelle qualité de TV faut-il pour un utilisateur qui est connecté avec un débit maximal de 5 mégas ? Pire, celle des 2 mégas ?

La solution

L’étude réalisé par le magazine propose des solutions pour les FAI afin de garantir le vrai débit théorique à leurs clients, est le découpage des offres. Les opérateurs par exemple proposé des offres Double Play, surtout pour les utilisateurs situés dans des zones loin du serveur central de l’opérateur.

Nathalie Kosciusko-Mrizet l’ex secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique a indiqué : « Vous pouvez avoir un Triple Play et ne même pas pouvoir bénéficier de l’offre télé. On vous vend un triple play, on ne vous donne pas le choix, sauf que vous ne pourrez jamais bénéficier de l’offre télé« .

L’Arcep suggère de ne fermer la porte à aucune solution qui aide à améliorer le débit pour l’internaute français : « Même si l’accès de tous, à terme, au FTTH doit être notre horizon, il est nécessaire de recourir à des technologies comme à des solutions économiques complémentaires pour répondre au mieux aux besoins variés de chaque territoire« .

L’enquête souligne un point très important « Les habitants de Paris, Lyon, Marseille et autres grandes métropoles surfent en moyenne 15 % plus vite que ceux des villes moyennes, et 23 % que ceux des petites villes« .

Lien source de l’étude

En France le débit internet moyen est de 5,6 Mbit/s
Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.