La commission européenne va poursuivre Microsoft

Navigateurs
Cette décision date 2009, Joanquin Almunia a déclaré « L’étape suivante est d’ouvrir une procédure formelle » à la presse, « L’enquête ne devrait pas être longue étant donné que l’entreprise à reconnu explicitement d’elle-même avoir rompu l’accord ».



Depuis Juillet dernier, la commission européenne a ouvert une enquête sur ce dossier, notant que c’est la première fois qu’une société ne respecte pas ces engagements à la suite d’une décision de la commission européenne. Et si Microsoft est reconnu coupable, l’amende peut aller jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires.

En 2009, Microsoft avait déjà accepté de laisser le choix aux utilisateurs européens de choisir le navigateur sur son Windows. Microsoft, qui a sciemment omis de proposer un large choix de navigateurs aux utilisateurs de Windows 7 à partir de Février 2011, a été déjà condamné à plus d’un milliard d’euros d’amendes au cours de la dernière décennie pour avoir ne pas respecter la législation européenne.

Microsoft doit comprendre qu’il n’y a plus de monopole, car en Europe, Internet Explorer, Firefox et Chrome sont presque tous à 30% de parts de marché. Les concurrents ont déjà averti que la concurrence n’est pas équitable pour le futur Windows 8, puisque Microsoft n’offre pas un accès total aux ressources systèmes aux autres navigateurs.

La commission européenne va poursuivre Microsoft
Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.