Le Grand Quartier Numérique critiqué par la Mairie de Paris

Mairie de Paris
Lors de l’ouverture de l’Open World Forum 2012, événement dédié à l’Open Source qui se tient à Paris du 11 au 13 octobre, Fleur Pellerin donne plus de détails sur l’annonce du gouvernement la veille, de créer un grand quartier numérique à Paris. « Le numérique est une transformation profonde de la société, qui est au cœur des enjeux du quinquennat de François Hollande« , elle explique cette démarche. « Je pense aussi au redressement productif de notre pays, qui s’appuiera en grande partie sur le numérique. C’est un enjeu de compétitivité pour les entreprises, mais aussi d’attractivité et d’égalité pour les territoires. »



Fleur Pellerin, pense que le numérique a pour but de faciliter le travail, cela permét aux salariés de se dégager des taches pénibles ou répétitives, afin de gagner du temps et se concentrer sur le cœur de leur jobs, et leur donner aussi plus d’autonomie. Avec ce nouveau projet le gouvernement entend faire de Paris la capitale mondiale du numérique.

Elle rappel sa volonté de créer des campus numériques sur le terrain de la formation initiale, dans le but de favoriser l’application globale du numérique dans l’économie française, « Il est important que le numérique soit porteur de valeurs de liberté, égalité et fraternité« , Pellerin ajoute « Dans cette optique, nous allons lancer plusieurs projets de lois visant à la fois à mieux garantir le respect de la vie privée des citoyens, mais aussi en faveur de la neutralité du Net. »

Jean-Louis Missika adjoint au maire de Paris, a dit que Paris est déjà une capitale mondiale du numérique, présent lui aussi lors de l’ouverture de l’Open World Forum 2012, « Paris est déjà la capitale du numérique. Notre objectif devrait être plutôt de le faire savoir« , il ajoute « L’agglomération londonienne communique fréquemment et abondamment sur le sujet, mais les chiffres sont impitoyables. »
Et pour confirmer ses dits, Jean-Louis a rappeler quelques chiffres ; « Londres compte 1200 start-up. Les pôles de compétitivité franciliens Systematic et Cap Digital regroupent 1800 membres« , il compare aussi le nombre d’emplois qualifiés dans les NTIC des deux villes : « Londres en compte 100 000, contre 420 000 pour la métropole parisienne – avec 20 000 emplois dans la recherche et développement. Et je pourrais continuer ainsi longtemps, en évoquant les étudiants formés, les publications scientifiques, le pourcentage du PIB dédié à la recherche et développement. »
Une petite guerre démarre entre les deux responsables, on attend donc la fin de l’Open World Forum 2012 pour voir le résultat final.

Le Grand Quartier Numérique critiqué par la Mairie de Paris
Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.